VIVRE AVEC LA NATURE

Jardinage, pêche sous toute ses formes, animaux, plantes, bricolage et environnement seront les principaux thèmes.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Soyez les bienvenu(e)s et nous vous souhaitons une bonne visite sur ce site. Ce site n'est pas sécurisé mais comme je ne propose aucune action commerciale il n'y a aucun risque si vous venez vous inscrire.
Pluie du matin en juillet est bonne au vin.
Les oignons bien habillés verront fortes gelées.
Qui veut récolter de bons navets, les sème en juillet.
Souvent, juillet orageux annonce un hiver rigoureux.
Peu de fruits au groseiller, peu de blé au grenier.

Partagez | 
 

 LES ASTUCES DE GRAND-PERE DANS SON JARDIN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ghislain DAMERVAL
Admin
avatar

Messages : 163
Date d'inscription : 17/05/2012
Age : 65
Localisation : Amiens -SOMME- PICARDIE- FRANCE

MessageSujet: LES ASTUCES DE GRAND-PERE DANS SON JARDIN   Ven 12 Avr - 9:21

Mes grands parents étaient des gens simples et pauvres, vivant dans un baraquement en planche de 3 pièces Boulevard de Bapaume à Amiens en Picardie, construction faite en urgence après guerre (39-45) pour ceux qui avaient tout perdu, en outre mon grand-père avait été traqué par les allemands car il avait été résistant. Pour que nous ne manquions de rien mon grand-père cultivait un immense potager, j'aimais le suivre car mon grand-père savait tout (pour moi le minot de l'époque). J'aimais le regarder sortir sa montre à gousset de son bourgeron (veste bleu en toile dit bleu de chauffe), la ranger puis sortir son carnet OCB et son petit paquet de gris et rouler sa cigarette pour l'allumer et tirer goulument quelques bouffées de fumée. Entre deux bouffées il me contait son expérience de jardinier. En voici une:

Mi-octobre, face au soleil (midi) il creusait une tranchée dont la longueur, la largeur et la profondeur étaient fonction des légumes qu'il comptait y cacher. Souvent il plantait des piquets qu'il fabriquait lui même avec de grosses branches de saules à égale distance dans la tranchée et entrelaçaient entre les piquets les branches d'osier qu'il avait cueilli dans un marais proche, cela constituait un mur qui évitait que la terre ne s'effondre et rebouche sa tranchée. Ensuite dans cette planque il mettait les plantes tenues en pot ou dans de vieux récipients divers après les avoir ôté de la pleine terre.
Dés que les gelées, les pluies verglaçantes ou la neige menaçaient il couvrait avec des cagettes (clayettes) ou de vieux volets récupérés ici ou là et étalait sur cette couverture de fortune le fumier des lapins ou des feuilles mortes (ça c'était mon job de faire des sacs de feuille mortes et je n'aurai laissé pour rien au monde ce job à d'autres) sur une épaisseur de 0m50.
Quand le soleil était de retour, s'il ne gelait pas nous soulevions la couverture et nous visitions les plantes pour les nettoyer.
J'adorais cette époque car les yeux gris de mon grand-père qui me fixaient avec tendresse accentuaient sa phrase:" Allez petiot t'as le droit à un tio gorgeons de café, la tiote firlech de rhum va te récauffer mais dis rien à grand-mère hein!" d'un regard complice. Pendant que je buvais les quelques 5cl de ce précieux nectar j'ignorais que je filais vers le monde des grands et que mes plus belles années s'écoulaient avant de m'envoyer dans l'enfer des adultes.... Quand je me souviens de cette époque il m'arrive d'avoir quelques larmes aux yeux!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ghislain.lebonforum.com
ch'père

avatar

Messages : 355
Date d'inscription : 19/05/2012
Age : 65
Localisation : Amiens métropole -80- Picardie -

MessageSujet: Terre franche ou terre humifère?   Ven 12 Avr - 9:47

Il m'est arrivé très souvent d'entendre mon grand-père dire: "V'là de l'boenne terre, elle est bin franche!" Quand je lui ai demandé ce que cela voulait dire il m'expliqua qu'une terre est dite franche parce que c'est un mélange d'humus riche en détritus animaux et végétaux avec un peu d'argile ou de silice pure. Cette terre on l'appelle aussi limon. Pour ce faire une idée de la consistance de cette terre j'ai souvent vu mon grand-père emplir un récipient d'eau, prendre une poignée de terre dont il faisait une boule puis la jetait dans le récipient plein d'eau. Il m'a expliqué que si la terre restait en boule dans le récipient c'est que nous avions à faire à de la terre argileuse. Si la boule s'effrite au contact de l'eau c'est de la terre sableuse, plus légère.
Il m'expliqua également qu'on dit de certaines terres qu'elles sont humifères c'est à dire de couleur noirâtre, qu'elles contiennent de l'humus très riche en débris végétaux, elles sont spongieuses et acides. C'est la terre des sous-bois appelée aussi terre de bruyère. Si on verse sur cette terre humifère du vinaigre et qu'il se produit une effervescence il s'agit d'une terre calcaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ch'père

avatar

Messages : 355
Date d'inscription : 19/05/2012
Age : 65
Localisation : Amiens métropole -80- Picardie -

MessageSujet: LES OUTILS DE JARDINAGE DE MON GRAND-PERE   Lun 25 Nov - 14:34







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LES ASTUCES DE GRAND-PERE DANS SON JARDIN   

Revenir en haut Aller en bas
 
LES ASTUCES DE GRAND-PERE DANS SON JARDIN
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Liberté] En liberté dans le jardin ??
» Tourterelles revenant dans mon jardin
» Un FAUCON dans mon jardin
» quoi planter dans son jardin ????
» Nourrir les oiseaux autre part que dans son jardin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VIVRE AVEC LA NATURE :: NOS GRANDS PARENTS FAISAIENT, NOS GRANDS PARENTS DISAIENT :: NOS GRANDS PERES LE FAISAIENT-
Sauter vers: